Comment protéger vos données personnelles sur Internet ?

protéger vos données personnelles sur Internet

Le plus grand défi à relever de nos jours sur la toile demeure la sécurisation de données. C’est si apparent que les autorités s’en sont mêlées. Il y a alors eu l’avènement de l’ère du RGPD. A partir de ce moment, la régulation des canaux de filtrage des données personnelles est devenue plus rigoureuse. Toutefois, la mauvaise maîtrise des textes en vigueur conduit parfois à des travers non négligeables. Pour ne plus commettre à l’avenir des erreurs, Voici nos meilleurs conseils à prendre en considération pour protéger vos données personnelles sur Internet et ainsi une meilleure sécurité en ligne.

Une donnée à caractère personnel, c’est quoi ?

donnée à caractère personnel

Une donnée personnelle sur la toile est tout élément qui pourrait permettre de vous reconnaître. Il s’agit d’une information complète ou partielle sur un individu, une entité physique existant réellement facilitant son identification. Les différents éléments regroupés à travers l’intitulé « données personnelles » concerne aussi bien les images, les faits, les informations identitaires que les moyens d’identification en ligne.

Entre autres données, l’on peut citer un numéro matricule, un numéro de sécurité sociale, un nom, un prénom, une photo, une adresse IP, un identifiant de connexion, une empreinte, une adresse mail, un enregistrement, un certificat médical, un bilan sanguin ou tout autre. En réalité, il est question de toute donnée prise individuellement ou associée à d’autres qui pourrait permettre de reconnaître quelqu’un, de le localiser ou de le ficher.

Les données personnelles sont donc propres à une personne. Même si l’intéressé les rend publiques, tant que cela peut permettre de l’identifier, c’est toujours sa propriété. Personne n’a alors le droit d’en faire usage sans se référer à sa personne. Il y va de sa sécurité. Ceci étant, l’on doit protéger lesdites données.

 

Quelles sont les données personnelles les plus collectées ?

10 astuces pour sécuriser et protéger son Smartphone

En se référant aux différentes habitudes des internautes en ligne, l’on se rend compte qu’ils sont plus nombreux sur les réseaux sociaux ou sur les moteurs de recherche comme Google. Cela amène à recenser des informations qualitatives. Les données personnelles les plus collectées sont alors regroupées en plusieurs champs suivant l’intérêt à y accorder. Les entreprises les recueillent et les traitent pour mieux ajuster leurs offres.

Les données liées à la population, à la position géographique de même au profil psychologique sont les premières sur la liste. Ensuite viennent les habitudes de prestation. Enfin s’en suivent les procédés de connexion ou de navigation.

 

Protection des données personnelles : quels sont vos droits ?6 règles pour sécuriser vos transactions en ligne

Pour la réalisation de la protection des données personnelles, l’on a établi de droits revenants au propriétaire, au répondant. Vous avez alors le droit :

  • de disposer à votre guise de vos données personnelles: c’est dire que vous avez la possibilité de recevoir, de suivre et de vous opposer à tout usage de vos données. Cela sous-entend que lorsque vous en avez envie, vous pouvez demander à connaitre le processus de traitement de vos données personnelles ou à avoir copies desdites données. Les corrections et les mises à jour doivent se réaliser si vous l’exigez. Aucune agence ou aucun organisme n’a le droit de poser un véto sur ces éléments. Quoique vous vouliez faire avec, vous êtes en droit de le faire. C’est votre propriété ;
  • de décider du mode de traitement: en réalité, en ligne, certains sites font un tri des informations pour cibler plus aisément leurs clients ou leurs potentiels visiteurs. Vous vous épargnez ce cas de figure. Vous êtes autorisé à suspendre un traitement lorsque cela vous nuit. En termes clairs, l’on ne peut agir sur vos données personnelles sans votre autorisation préalable. Dès que le processus de traitement vous pèse, vous pouvez tout arrêter ;
  • de faire recours aux instances de décision: en cas de litige ou de dommages, l’on vous permet de recourir à toutes les structures en droit de vous offrir une protection équitable et juste. Ainsi, vous pourrez vous tourner vers la commission nationale informatique et liberté et vers les associations agrées de défense des consommateurs. Tout ceci doit se faire en tout respect du RGPD.

 

Règlement général sur la protection des données, c’est quoi ?

Règlement général sur la protection des données

Le règlement général sur la protection des données, en anglais Général Data Protection Régulation est un complément européen en réponse à la loi française informatique et liberté de 1978. Il est question de fixer des normes universelles applicables dans l’Union européenne. Ainsi, les entreprises ont une vue plus globale des limites à ne pas franchir. Celles qui la respectent sont mieux vues par les utilisateurs.

Cela est destiné à toutes les structures qui font du traitement de données personnelles. Même lorsqu’elles n’en font pas à partir du moment où elles sont installées sur le territoire couvert par l’UE et/ou ont pour cible des membres de l’Union européenne, la législation leur est appliquée.

 

Quelles sont les sanctions prévues par le RGPD ?

les sanctions prévues par le RGPD

Le règlement général de protection des données est assez strict sur les manquements. À chaque transgression, il y a une sanction précise suivant le cas.

 

Les sanctions administratives

Les sanctions administratives sont de deux ordres selon la délicatesse de la situation. L’on distingue les sanctions administratives entraînant une amende de 2 % du chiffre d’affaires mondial de la structure ou à 10 millions d’euros et celles correspondant à une amende de 4 % du chiffre d’affaires mondial de l’entreprise fautive ou à 20 millions d’euros.

 

Les sanctions pénales

Ce sont des compléments apportés au RGPD par certains pays. Il est question de poursuivre les structures réfractaires pour les transgressions commises en entamant une procédure pénale en bonne et due forme. Cela intervient dans les cas où la transgression est effective, mais qu’il n’y a pas d’amende prévue par le RGPD.

 

Les meilleurs conseils pour protéger vos données personnelles sur Internet ?

Pour mieux se prémunir en ligne contre le piratage, les vols de traitement et autres, il vaut mieux faire le minimum soi-même. Certaines précautions sont à prendre comme :

  • Surveiller ses habitudes vis-à-vis de son appareil ;
  • Désactiver la géolocalisation ;
  • Bloquer les contenus personnalisés impliquant une localisation ;
  • Limiter le partage de données autant que possible ;
  • Mettre une barrière entre les cookies et soi ;
  • S’évertuer à employer un VPN ou un serveur proxy ;
  • Choisir son mot de passe avec soin ;
  • Faire les réglages exceptionnellement prudents sur les réseaux sociaux ;
  • Toujours activer les paramètres de protection de vie privée ;
  • Surveiller les publications sur soi à travers les moteurs de recherche ;
  • Entamer les procédures adaptées en cas de violation de propriété.

La liste des précautions n’est pas complète. Toutefois, en respectant ces conseils, l’on pourrait se faire plus discret sur Internet. Ainsi, l’on protégerait soi-même ses données à caractère personnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La newsletter à lire absolument!

Découvrez avant tout le monde les dernières nouveautés