Quelles sont les différences entre WiFi, Bluetooth, NFC et RFID ?

Quelles sont les différences entre WiFi, Bluetooth, NFC et RFID

La technologie ne cesse de progresser au jour le jour. Quel que soit le domaine, le but est la disparition des câbles ou tout au moins leur réduction. Nous nous dirigeons petit à petit vers un monde sans fil.

En effet, la technologie sans fil est désormais répandue sur la grande majorité des appareils électroniques. Que vous ayez besoin de faire usage d’un moniteur de santé, de partager des fichiers entre deux ou plusieurs appareils (imprimante, smartphone, etc.), de profiter d’une ambiance musicale (écouteur, enceinte, etc.), les câbles sont de moins en moins sollicités. Le mode sans fil offre plusieurs possibilités comme le WiFi, le Bluetooth, la NFC et la RFID. Mais en quoi sont-ils différents ?


Le WiFi

Le Wireless Fidelity n’est tout autre que la dénomination du WiFi. Vous devez être nombreux à savoir comment l’utiliser et quelle est sa fonctionnalité. Le WiFi permet de :

  • créer un lien entre plusieurs périphériques compatibles,
  • partager la connexion internet sans fil.

À cause de sa capacité à pouvoir se propager aisément dans de grands espaces, le WiFi s’utilise aussi dans des endroits publics comme les cafés, les restaurants, les hôtels, etc. la distance qu’il peut couvrir en interne est plafonnée à cinquante mètres.

Il existe plusieurs conventions destinées à protéger les fichiers que vous transférez par le biais du WiFi. Il s’agit par exemple du WPA, du WEP, etc. Un réseau privé virtuel ou Virtual Private Network (VPN) peut y être associé afin d’en renforcer la sécurité. Grâce à lui, le numéro de série permettant d’identifier l’appareil (l’adresse IP) peut être masqué.

La connexion haut débit est supportée par le WiFi. Pour ce faire, vous devez être sûr du fait que le WiFi de votre appareil répond à certaines normes. Ce sont elles qui déterminent en fait la vitesse de transmission des données. Le haut débit est à partir de 600 Mbit par seconde, soit la norme 802.11n. Tandis qu’une vitesse de transmission 1.3 Gbit par seconde équivaut à la norme 802.11ac.

 

Le Bluetooth

Le Bluetooth

C’est un type de connexion sans fil qui a vu le jour dans l’objectif spécifique de prendre la place des câbles utilisés pour transférer des fichiers. Cela a également permis d’accélérer le processus de transfert. Il existe un grand nombre de connexions Bluetooth dont la norme et la classe déterminent le nombre de liaisons simultanées et la portée.

Le Bluetooth Low Energy (BLE) est celui qui est employé sur les petits appareils dont nous nous servons tous les jours. Cela inclut aussi nos téléphones portables. Cette technologie a une portée limitée à dix mètres au maximum et ne peut être connectée simultanément qu’à un nombre réduit d’appareils. Jusqu’à 215 dispositifs peuvent être liés conjointement par le plus puissant Bluetooth et sa portée peut atteindre les cent mètres.

L’appairage est le processus permettant de lier, via Bluetooth, deux dispositifs. Ce processus consiste en un échange de chiffres pour coder la connexion. Ces chiffres sont envoyés au récepteur par l’émetteur. Une fois l’appairage effectué, les dispositifs peuvent se reconnaitre aisément et effectuer une connexion automatique à la prochaine demande.

La connexion Bluetooth est très facile à utiliser, mais pas du tout sécurisée. C’est là qu’intervient la Communication en Champ Proche.

 

La NFC

La NFC

La Near Field Communication ou Communication en Champ Proche (NFC) est une forme de connexion comme le WiFi et le Bluetooth. Toutefois, elle est assez différente en bien des points.

Elle permet à deux dispositifs d’être connectés entre eux en toute sécurité. Sa portée est d’une vingtaine de centimètres et le flux de données transférées est assez faible. C’est pour cela que les appareils sont posés côte à côte durant la phase d’appairage.

Adjointe à la RFID, cette technologie s’utilise pour payer avec votre carte de banque et plus récemment avec votre smartphone. C’est la méthode de paiement sans contact qui s’utilise désormais à grande échelle.

La NFC est très souvent employée en combinaison avec d’autres connexions (Bluetooth, WiFi, etc.). Cela permet de renforcer la sécurité de la connexion initiale entre deux dispositifs.

Des appareils ménagers, des appareils électroniques de commerces, des consoles de jeux, des ordinateurs, des tablettes et des smartphones sont équipés de cette technologie. Nous avons donc un total, d’au moins 1 milliard de dispositifs.

 

La RFID

La RFID

La Radio Frequency Identification (RFID) ou encore l’Identification par Radio Fréquence, sont dans la grande majorité des cas, appliqués à la gestion des séquences de ravitaillement ainsi qu’à la gestion des réserves. Lorsqu’elles sont passives sur certaines marchandises, les étiquettes RFID renferment certains renseignements comme le coût, la provenance et bien d’autres choses. En gros, elle permet de récupérer, de mémoriser et de transmettre des données sans avoir besoin d’un câble. Un lecteur spécial permet de les lire à une portée assez minime.

Elle revêt bien souvent la forme d’un microdispositif électronique. Les petits circuits sous-cutanés, les cartes de paiement, les passeports biométriques et certains codes barres en sont aussi équipés.

Tout comme la technologie Bluetooth, la RFID n’est pas non plus sécurisée. Elle est donc combinée dans certains cas à la technologie NFC afin d’éviter tout piratage de données.

 

En quoi toutes ces technologies sans fil sont-elles différentes ?

En résumé, toutes ces technologies ont des applications diverses, bien qu’elles soient complémentaires dans certains cas. Leur utilisation dépend donc de ce que vous désirez en faire et de comment vous comptez le faire. Voici néanmoins un petit récapitulatif par ordre d’importance :

  • La RFID est tout particulièrement conçue pour gérer les stocks au sein de votre entreprise, société, commerce, etc.
  • L’utilisation du Bluetooth est beaucoup plus efficace pour connecter ensemble deux dispositifs intelligents à courte, moyenne ou longue portée. Tout dépend de la norme et de la classe de la technologie Bluetooth utilisée.
  • Le WiFi vient ensuite, car plus important. Non seulement du point de vue de la portée, mais également du point de vue du nombre d’appareils pouvant s’y connecter simultanément. Il est en plus mieux sécurisé qu’un Bluetooth.
  • Le NFC vient en denier, car, combiné à d’autres technologies comme la RFID, le Bluetooth et le WiFi, il permet de renforcer leur sécurité tout en laissant le contrôle à l’usager et en offrant une manipulation aisée.

Pin It on Pinterest

La newsletter à lire absolument!

Découvrez avant tout le monde les dernières nouveautés