NFC : Tout ce qu’il faut savoir sur la technologie (Guide Complet)

NFC Guide Pratique

Vous avez certainement déjà entendu parler de la technologie NFC, mais ne savez pas précisément ce que c’est et à quoi cela sert ? Ou bien peut-être l’employez-vous déjà, mais êtes-vous simplement curieux d’en savoir davantage sur ce procédée de transmission radio ? Dans un cas comme dans l’autre, vous êtes bien tombé ! Nous vous proposons en effet un guide pratique sur le NFC. Qu’est-ce c’est exactement ? Quels sont les différents modes de fonctionnement du NFC ? Quelles sont ses utilisations les plus connues ? Comment savoir si votre téléphone Android est compatible avec cette technologie et activer ou désactiver une communication NFC ? Comment envoyer des données sur NFC sur Android ? Quelles différences existe-t-il entre NFC, QR Code, RIFID, iBeacon et la technologie de reconnaissance d’images ? Et enfin, quels sont les risques et limites de cette technologie ?

C’est quoi la technologie NFC ?

La NFC

NFC est l’abréviation des mots anglais « Near Field Communication » que l’on peut traduire par « communication en champ proche ». Il s’agit d’un procédé de transmission radio à courte distance grâce auquel il est possible d’établir une communication rapide entre deux systèmes électroniques. Il faut savoir que par courte distance, on entend quelques centimètres seulement. En plus d’être rapide, la communication mise en place au moyen du NFC se révèle à la fois simple et intuitive.

Au moyen de cette technologie de communication, on peut entrer en contact avec n’importe quel terminal mobile pour peu que ce dernier soit compatible. Pour ce faire, il suffira de s’assurer que les deux supports sont suffisamment proches l’un de l’autre. À noter qu’il n’est nécessaire d’installer aucune application ou aucun programme sur les deux appareils. En définitive, nous pouvons juste retenir que cette technologie sert à instaurer des interactions sans contact et qu’il est présent sur la majorité des Smartphones.

 

Les différents modes de fonctionnement de cette technologie

Les différents modes de fonctionnement de cette technologie

Grâce au NFC, des données digitales peuvent être transmises sans contact à un support mobile. À condition que ce dernier soit activé, à une distance maximale de 10 centimètres et à haute fréquence. Lorsque cette technologie est présente sur un smartphone, il est possible de s’en servir selon trois modes distincts. Vous pouvez tout d’abord l’utiliser en « mode émulation de carte ». Il est encore possible de s’en servir en « mode lecteur ». Enfin, le troisième mode de fonctionnement du NFC est le « mode pair-à-pair ».

Dans le cas du « mode émulation de carte », le comportement du terminal mobile se rapproche de celui d’une carte à puce sans-contact. Par exemple, le périphérique NFC localisé sur une borne de paiement ou encore une borne de validation de titres reçoit les informations envoyées par le smartphone. Le mode « émulation de carte » est encore appelé « mode passif ».

Le « mode lecteur » ou « mode actif » transforme quant à lui le Smartphone en lecteur de carte sans contact. Lorsque vous vous servez du NFC en mode lecteur, vous avez donc la possibilité d’accéder à des données en mettant votre appareil mobile en contact avec un tag NFC. Il peut s’agir d’un tag NFC sur des produits comme sur des arrêts de bus, des affiches ou bien encore des monuments.

Dans le cas du dernier mode, c’est-à-dire celui « pair-à-pair », cette technologie fonctionne à double sens. Concrètement, il assure l’échange d’informations entre deux terminaux mobiles.

 

Les utilisations les plus connues du NFC

Les utilisations les plus connues du NFC

Les applications du NFC sont multiples et variées. En mode de fonctionnement « émulation de carte », le NFC permet notamment d’effectuer des paiements mobiles. Cela veut dire qu’en vous servant de cette technologie, vous n’aurez plus à recourir à vos cartes bancaires. Le NFC peut également permettre de se servir de son smartphone pour faire valider sa carte de transport ou son billet de spectacle. Toujours en mode « émulation de carte », le NFC peut être utilisé pour passer un contrôle d’accès.

Lorsque le NFC fonctionne en « mode lecteur », le tag NFC exerce une fonction qui s’apparente au QR Code. On peut donc s’en servir pour lancer une campagne de marketing Offline To Online. Pour finir, retenez qu’en « mode pair-à-pair », le NFC peut être utilisé pour s’envoyer des cartes de visite. Il peut également permettre d’échanger des vidéos, des photos et autres fichiers. Cette technologie peut même servir à l’envoi d’argent en mode pair-à-pair.

 

Comment savoir si mon smartphone Android est compatible NFC ?

Quelles sont les différences entre WiFi, Bluetooth, NFC et RFID

Le premier fabricant de smartphones Android à avoir équipé ses appareils d’une puce NFC est Sony. Et très vite, tous ses concurrents se sont mis dans la danse, si bien qu’aujourd’hui, il est rare de trouver des appareils mobiles Android qui ne sont pas dotés de cette technologie. Pour les inconditionnels d’Apple, sachez que bon nombre de ses iPhone disposent aussi du NFC.

La technologie NFC est donc désormais largement rependue. Et pour la mettre en marche sur n’importe quel appareil, vous n’aurez qu’à aller dans les paramètres de connexion sans fil. Bien sûr, si vous possédez un modèle de téléphone portable parmi les moins récents, il y a une assez forte probabilité qu’il ne soit pas doté de cette technologie. Mais rassurez-vous. Quelques opérateurs offrent cette technologie forte utile en tant que service complémentaire avec votre forfait. Vous pourrez donc toujours vous rabattre sur l’une ou l’autre de ces offres.

 

Comment activer et désactiver la communication NFC sur mon Smartphone ?

Comment activer et désactiver la communication NFC sur mon Smartphone 

L’activation comme la désactivation de la communication NFC sur un téléphone intelligent s’avère d’une grande simplicité. Il suffit tout d’abord de se rendre dans les paramètres de l’appareil. Ensuite, il faudra cliquer sur « sans-fil et réseaux », pour vous qui vous servez d’un téléphone Android. Il ne vous restera alors plus qu’à sélectionner l’onglet « NFC » puis à activer le NFC.

Si vous souhaitez désactiver le NFC sur votre appareil, suivez exactement le même cheminement que celui indiqué pour son activation. Mais cette fois-ci, une fois dans l’onglet « NFC », vous choisirez de le mettre en off.

 

Comment envoyer des données avec NFC sur Android

 

Le NFC sert à envoyer des données de connexion entre un téléphone intelligent et un accessoire. Vous avez donc la possibilité de faire l’acquisition de casques Bluetooth pourvus du mode d’appairage par NFC. Cela vous épargnera de devoir faire des configurations manuelles bien moins commodes. En règle générale, pour que cela marche, vous n’aurez qu’à mettre en contact direct avec le dos de votre téléphone portable, la zone NFC de l’accessoire. Vous recevrez alors une notification qui vous informera de l’appairage des deux dispositifs.

Le NFC était dans un premier temps presque exclusivement utilisé pour le transfert pair-à-pair. Il servait donc à l’envoi de photos, fichiers musicaux, vidéos ou encore de contacts entre deux smartphones équipés de cette technologie. Dorénavant, les smartphones emploient Android Beam qui a fait son apparition avec Android 4.0. Si vous souhaitez envoyer des fichiers ou des applications entre deux appareils Android, il faudra donc associer Android Beam à NFC. Dans un premier temps, il vous faudra procéder à l’activation de cette fonction sur les deux Smartphones ou tablettes. Dans un second temps, vous devrez coller les deux appareils dos à dos après avoir ouvert le fichier à partager. Vous serez certain d’avoir réussi l’opération dès que vous sentirez une vibration ou entendrez un petit bruit.

Il faut savoir que Samsung a également mis à disposition des utilisateurs de ses appareils la fonction S-Beam qui est une extension d’Android Beam. Cette fonction permettait d’employer le Wi-Fi direct pour envoyer les fichiers, ce qui en conséquence accélérait les transferts entre téléphones Samsung. Même si S-Beam n’existe plus à l’heure actuelle, on peut quand même toujours procéder à l’échange de fichiers en Wi-Fi direct sur des appareils de la marque coréenne.

 

Quelles sont les différences entre le NFC et le QR code ?

QR code Wikipedia.svg

Bien que le QR Code et le NFC soient deux technologies de communication sans contact, il existe des différences notables entre eux. Ces différences s’observent en quatre points majeurs que sont le taux d’équipement, l’accès de contenu, la personnalisation et le prix.

En ce qui concerne le taux d’équipement, il est à relever que la totalité des téléphones est en mesure de lire un QR code. En effet, on peut en deux temps et trois mouvements télécharger et installer un lecteur de QR Code sur son portable. Par contre, tous les smartphones ne sont pas dotés de la technologie NFC. Dans le cas particulier de la France, à peine le quart des appareils en circulation en sont pourvus, soit tout de même plus de 7 millions de téléphones.

Il existe encore une différence majeure entre le QR code et le NFC pour ce qui a trait à l’accès de contenu. En effet, une application dédiée, c’est-à-dire un lecteur de QR Code est nécessaire pour la lecture d’un QR code. En revanche, on n’a besoin d’aucun programme particulier pour lire un tag NFC. Il faut juste s’assurer que le Smartphone et la puce NFC se trouvent à moins de 10 cm l’un de l’autre. Dès que cette condition est remplie, le contenu s’ouvre alors de manière automatique sur l’appareil mobile.

La technologie NFC et le QR code se distinguent également l’une de l’autre sur le plan de la personnalisation. Il est de fait possible de customiser les QR codes par exemple en y insérant les couleurs d’une marque ou encore un logo. Attention tout de même à respecter des règles déterminées sans quoi leur lisibilité en prendrait un coup. Les tags NFC quant à elles ne s’encombrent d’aucun principe ou d’aucune règle limitant leur personnalisation. En d’autres termes, vous pouvez les customiser autant que vous voudrez. Vous pouvez même les dissimuler dans un support de communication sans que cela remette en cas leur lecture.

Enfin, les puces NFC constituent des produits physiques. Il en découle que n’importe quel tag NFC inséré dans un support de communication est tarifé. Il n’en est rien des QR code qui ne disposent pas de prix unitaire. Leur coût restera donc inchangé, quel que soit le nombre de fois où ils auront été reproduits.

 

Quelles sont les différences entre le NFC et l’iBeacon ?

iBeacon

Les fonctionnalités NFC sont déjà disponibles sur un grand nombre de téléphones et le grand public s’en approprie de plus en plus l’utilisation. Malheureusement, à l’exception du paiement par le service Apple Pay, les iPhone ne disposent pas encore du NFC. Apple, qui ne veut jamais rein faire comme les autres, a plutôt conçu de son côté une technologie propre baptisée iBeacon. Elle est disponible sur tous les appareils récents de la marque à la pomme, à commencer par l’iPhone 5.

Si l’iBeacon et le NFC visent le même objectif principal, c’est-à-dire la transmission et l’échange automatique et à distance d’informations, ils diffèrent par leur utilisation. Alors que la technologie NFC sert à faire du « pull marketing », l’iBeacon a été développé pour faire du « push marketing ». Pour faire simple, les informations parviennent directement à l’utilisateur de l’iBeacon sur son iPhone sans qu’il en ait expressément formulé la demande. Celui qui utilise le NFC doit quant à lui d’abord se rapprocher volontairement du tag s’il souhaite avoir accès aux informations qui s’y trouvent.

L’autre grande différence entre l’iBeacon et le NFC est à chercher au niveau de la distance minimale de transmission des données. Celle-ci n’est que d’une dizaine de centimètres pour le NFC alors qu’elle peut atteindre plusieurs mètres pour l’iBeacon.

 

Quelles sont les différences entre le NFC et la RFID ?

La RFID

La RFID (Radio Frequency Identifiaction) est une technologie qui sert à l’identification et à la caractérisation d’un objet à l’aide d’une étiquette qui diffuse des ondes radio. Ce procédé que l’on recense parmi les RTLS ou technologies de localisation en temps réel sert particulièrement à assurer la traçabilité des marchandises. Elle est donc très utile dans les secteurs de la santé, de l’automobile, du transport et de la logistique ou encore dans le domaine militaire.On comprend aisément que le NFC dérive de la RFID. Cependant, il y a une différence de taille entre les deux. Alors que la RFID garantit le transfert de données volumineuses, le NFC sert à envoyer des informations limitées. De plus, la RFID fonctionne à plusieurs mètres tandis que le NFC ne marche que sur quelques centimètres seulement.

 

Risques et limites du NFC

Le NFC est plus pratique que le Bluetooth pour appairer deux téléphones portables. Cependant, en termes de débit, le Bluetooth l’emporte. Si vous comptez transférer des fichiers volumineux, pensez donc à vous servir du Bluetooth plutôt que du NFC.

Par ailleurs, certains relèvent des failles de sécurité dans l’utilisation du NFC. Vos données sont regroupées au sein d’un terminal unique lorsque vous servez du NFC. Vous vous risqueriez alors d’être dans un sacré pétrin si d’aventure, vous égariez votre appareil ou s’il vous était dérobé. Aussi, des hackers pourraient bien s’attaquer à vos cartes bancaires dotées de cette technologie, si vous n’y preniez garde. Par ailleurs, lorsque vous sous servez trop souvent du NFC, vous générez énormément de donnés qui renseignent sur vos goûts et habitudes de consommation. Ces informations pourraient alors être utilisées sans votre consentement à des fins mercantiles.

 

Le NFC est une technologie révolutionnaire de communication automatique, rapide, et directe d’informations entre deux appareils. Il présente de nombreux avantages. De même, il peut fonctionner selon plusieurs modes et ses applications sont multiples. Il se distingue assez grandement des autres technologies du même genre que sont le QR code, l’iBeacon et la RFID. Dans le même temps, il y a lieu de souligner que le NFC présente également quelques limites et risques.

La newsletter à lire absolument!

Découvrez avant tout le monde les dernières nouveautés