L’informatique d’occasion : un marché en plein essor.

l'informatique d’occasion

Réservée à ses débuts à un marché de niche, l’informatique a su se frayer un chemin dans le quotidien de « M. Tout-Le-Monde ». Cette fusion entre l’humain et l’informatique est telle qu’il est aujourd’hui presque impossible à l’homme de se dissocier de cet univers permanemment connecté. À moins de vivre coupé du monde.


Conscients de cela, les multinationales du secteur ne lésinent pas sur les moyens pour s’immiscer davantage dans l’intimité des consommateurs pour les rendre plus dépendants et n’hésitent pas à gonfler le prix des services et produits, désormais devenus vitaux. Alors, reste une solution longtemps reléguée au second plan dans le monde informatique : le marché des produits d’occasion.

 

Prélude à l’essor du marché

Avec une stratégie marketing savamment orchestrée par les constructeurs de produits informatiques, concernant notamment la sortie des smartphones, ordinateurs et périphériques associés, difficile de se rendre compte du piège. Pour les mêmes usages, les générations de produits se succèdent sans pour autant apporter nécessairement une plus-value. Obsolescence programmée, systèmes d’exploitation non supportés et campagnes de dénigrement des anciens produits continuent d’être décriés. Alors, face aux prix, qui eux ne cessent de croître, de nouveaux acteurs ont investi le marché afin de satisfaire les consommateurs moins nantis, mais à la recherche de produits performants accessibles à tout moment ; c’est-à-dire en dehors des périodes de promotions et de déstockage.

 

Nouveau marché, opportunité à saisir !

 

informatique d’occasion opportunités

 

C’est dans ce contexte qu’est née par exemple la start-up Black Market. Elle s’est spécialisée dans la vente exclusive de produits informatiques reconditionnés et fait le pont entre les réparateurs et les consommateurs. Avec un chiffre d’affaires de plus 100 millions d’euros attendu fin 2017, et 25 millions en 2016, cette start-up tend à s’imposer comme une référence. Aussi, les grandes enseignes de vente de matériel informatique en ligne telles que Amazon et Priceminister proposent-elles depuis quelques années la vente de produits reconditionnés pour profiter de ce marché en plein essor. Du côté des consommateurs, cette situation est intéressante d’autant plus qu’elle permet parfois de tomber sur des produits haut de gamme, récents et à prix extrêmement réduit.


À cela, s’ajoutent les constructeurs eux même. En effet, au lieu de proposer uniquement des mises à niveau de produits vers les plus récents aux consommateurs, ils se retrouvent obligés de traiter également avec les enseignes proposant du matériel informatique d’occasion avec des avantages presque similaires aux produits neufs, s’agissant par exemple de la garantie offerte. Bien entendu, pour le plus grand bien des consommateurs. En outre, il existe d’autres acteurs non moins importants qui ne bénéficient pas toujours des coups de projecteurs parce que peu connus. Ce sont des « plateformes annuaires » à l’instar de Keslet.fr qui œuvrent plus dans l’optique de rendre accessibles les produits reconditionnés aux consommateurs de manière physique.

Keslet.fr est une plateforme française qui propose une liste d’adresses de boutiques de proximité reliant les acheteurs souvent directement aux réparateurs. Autant dire que la chance de se procurer du matériel informatique d’occasion moins cher est encore plus grande.

 

La concurrence asiatique.

 

Smartphone chinois

 

Beaucoup plus remarquable dans le domaine des smartphones et ordinateurs, la concurrence chinoise ne s’est pas fait attendre pour profiter des surcoûts sans cesse croissants appliqués par les constructeurs habituels et ténors du marché que sont Apple et Samsung entre autres. Huawei, Meizu, Xiaomi, Oppo sont autant de marques qui ont flairé l’opportunité de s’imposer comme des « tueurs de hauts de gamme » en pénétrant de marché occidental avec des téléphones aux caractéristiques techniques de haute volée à des prix défiant toute concurrence. Flairant le besoin du marché de bénéficier d’appareils hauts de gamme sans se tourner nécessairement vers des produits de deuxième main, ses acteurs récents ne se sont pas fait prier.

Toutefois, à l’analyse, il apparait clairement que ce comportement observé dénote plus de la pure stratégie qu’autre chose. Car, force est de constater que les derniers produits sortis tel que le Huawei Mate 10 Pro qui s’affiche à près de 800 € titille le prix jugé exorbitant des produits concurrents que sont l’iPhone X de Apple et le Samsung Galaxy Note 8. On peut donc estimer que l’informatique d’occasion a encore de beaux jours devant lui. Il faut se souvenir que l’informatique ne se limite pas qu’aux téléphones et aux ordinateurs. En effet, l’électroménager et l’audiovisuel entre autres y occupent aussi une grande part de marché. Pour l’instant, la concurrence asiatique ne semble pas tellement s’en préoccuper.

 

Évolution et perspectives

Les nouveaux acteurs dédiés exclusivement au marché de l’informatique d’occasion survivront-ils ? Leur pari tiendra-t-il ? Seul le temps nous le dira avec certitude. En attendant, cela semble bien prendre. Quel type de stratégie fera émerger et croitre véritablement ces acteurs ? La vente en ligne ou les constructeurs tendent à nouer de partenariats avec les enseignes à la place des réparateurs tiers, ou le modèle d’annuaires à l’image de ce que propose le site Keslet.fr qui offre aussi d’autres services que l’informatique d’occasion ?

Un petit d’œil du côté du marché informatique des pays émergents, notamment celui de l’Afrique de l’Ouest, nous renseigne que les produits d’occasions peuvent très vite donner place aux produits moins chers assurant plus que l’essentiel lorsque ces derniers se présentent comme de nouveaux fleurons d’une marque donnée. Sachant que les smartphones de milieu de gamme récents – car c’est du côté des téléphones que l’activité s’observe le plus – n’ont plus grand-chose à envier aux porte-étendards des constructeurs et ces derniers peinent à intégrer des nouveautés de plus en plus pertinentes, on peut se poser la question de savoir si l’évolution du marché de l’informatique en général ne fera pas délaisser les produits d’occasion au profit des appareils neufs et moins chers. De plus, connaissant les conditions favorables dont disposent les multinationales étrangères en Chine dans le domaine de l’électronique on peut aussi se demander si ce pays qui amorce à grande vitesse son développement dans le secteur informatique n’inondera pas bientôt l’occident de sa présence comme c’est le cas en Afrique ? Si la guerre entre l’informatique d’occasion et « l’informatique abordable » se déclare, il y a-t-il encore de doute sur qui gagnera ?

Ne Ratez Plus Aucune Actualité Web

Découvrez avant tout le monde les dernières nouveautés

You have Successfully Subscribed!

Ne Ratez Plus Aucune Actualité Web

Découvrez avant tout le monde les dernières nouveautés