Serveurs privés de jeux : entre passion et légalité

Importance des Kamas dans Dofus

De nombreux serveurs privés proposent aujourd’hui aux amateurs de jeux en ligne un autre moyen de s’adonner à leur passion. Ils présentent des versions clonées de certains jeux officiels avec quelques particularités qui font leur originalité. Pas besoin en général de payer avant de jouer, même si les promoteurs lancent parfois des appels aux dons auxquels les fans n’hésitent pas à souscrire. Les serveurs privés de jeux contribuent à une certaine démocratisation du jeu en ligne. Désormais, l’internaute peut choisir la version officielle du jeu ou lui préférer une autre version avec des particularités propres. Le joueur peut également vivre sa passion sans nécessité préalable de payer au grand détriment des promoteurs légaux de jeux en ligne. Mais, les serveurs privés de jeux demeurent prohibés et constituent une violation de la création artistique et de la propriété intellectuelle. Si l’internaute ne risque pas de gros ennuis, les propriétaires de ces serveurs peuvent se voir infliger de lourdes amendes, notamment financières.

[cmtoc_table_of_contents]

Des clones innovants de jeux officiels

Aujourd’hui, des serveurs privés existent pour la plupart des meilleurs jeux en ligne : Minecraft, Habbo Hotel, Grand Theft Auto, Dofus, World of Warcraft, Ogame, Aion, etc. Ces serveurs privés, plus ou moins célèbres, proposent des clones de la version officielle des jeux en ligne avec quelques adaptations. L’internaute peut désormais choisir sa version d’un jeu donné en optant pour un serveur privé précis. Deux facteurs expliquent souvent la mise en place des serveurs privés de jeu.

 

Le didacticiel de Joris sur Dofus

 

La nostalgie d’une version de jeu passée

Les concepteurs légaux proposent souvent de nouvelles versions de leur jeu en ligne. En conséquence, la version ancienne disparaît face au refus des concepteurs légaux de maintenir plusieurs versions en ligne. Or, certaines nouvelles versions ne suscitent parfois pas autant d’adhésion chez les internautes que l’ancienne version. Cela explique la nostalgie ressentie par ces derniers qui souhaitent rejouer l’ancienne version disparue. Les serveurs privés surfent sur cette nostalgie pour proposer des versions de jeu qui permettent de revivre les séquences supprimées de la version actuelle avec quelques originalités.

 

L’innovation pour davantage de sensations aux internautes

D’autres serveurs privés n’attendent pas l’abandon d’une version de jeu. Ils proposent simplement la version du jeu existant avec des séquences originales. Les particularités de chaque serveur résident dans l’innovation apportée par rapport à la version officielle. Ces innovations tiennent compte des critiques formulées par les internautes à l’égard de la version officielle du jeu. Les serveurs privés se multiplient de nos jours et se livrent même une concurrence accrue.

Serveurs privés de jeux

De la publicité indirecte

Ces serveurs privés apparaissent comme de véritables stimulateurs. Les amateurs de jeu en ligne peuvent vivre leur passion sans obligation de débourser de l’argent. L’ambiance chaleureuse qui règne au niveau de chacun de ces serveurs privés et la concurrence qui fait rage entre serveurs privés rivaux contribuent énormément à promouvoir la version officielle des jeux clonés. Ainsi, plusieurs internautes de ces serveurs privés finissent par migrer vers le site officiel du jeu en question. La publicité et la concurrence entre serveurs participent à l’explosion de leur nombre. Par exemple, le serveur minecraft dispose de 92 serveurs inscrits sur un site de classement dédié aux serveurs des jeux vidéo ! Chaque site privé organise sa propre promotion et recrute ses membres sur la base de son originalité et de son dynamisme. Certains promoteurs parviennent à proposer plusieurs versions différentes d’un même jeu. Les serveurs privés constituent aussi une communauté d’inconditionnels passionnés de jeu en ligne. Certains internautes se retrouvent en groupe d’amis sur des serveurs privés pour jouer et partager leur passion. Les serveurs privés apparaissent comme un tremplin pour les internautes avant leur atterrissage sur le site officiel du jeu. En effet, même s’ils demeurent gratuits et pratiques, les serveurs privés génèrent parfois de nombreux bugs. Les serveurs privés connaissent des destins différents selon qu’ils décollent ou stagnent.

 

Un succès à risque…

La mise en place d’un serveur privé constitue une violation de la loi. La plupart des conditions générales de jeu en ligne interdisent de créer un serveur privé ou d’y jouer. Mais, cette prohibition n’impressionne nullement les développeurs, vu le nombre sans cesse croissant de serveurs privés. Cependant, le risque de sanction demeure élevé. L’internaute n’encourt qu’une sanction dérisoire s’il se fait prendre comme un joueur qui fréquente un serveur privé : une simple suspension de la plateforme officielle du jeu. Quant aux promoteurs de ces plateformes de serveurs privés, le traitement diffère selon la réussite de votre site internet. Si un serveur privé ne regroupe que quelques dizaines ou centaines de membres, le propriétaire n’encourt pas un grand risque de poursuite. Les promoteurs du jeu que ce dernier pirate préfèrent bénéficier de la promotion gratuite que ce serveur dédié leur assure avec la bonne certitude qu’un bon nombre des membres finiront par rejoindre la plateforme officielle. Mais, si votre plateforme de serveur privé connaît une fulgurante ascension avec des centaines de milliers de membres et un site performant, le propriétaire se retrouve dans l’œil du cyclone. Le promoteur légal du jeu se sent contraint d’arrêter cette ascension et recourt à la justice. Dans ce cas, outre la fermeture officielle de votre serveur privé, vous risquez une forte amende.

 

La nostalgie des versions des jeux vidéos passée

 

De lourdes sanctions financières

Plusieurs serveurs privés ont subi le coup dur de la fermeture avec parfois des sanctions importantes, notamment celles financières. Ainsi, deux personnes, pour avoir mis en place un serveur privé du jeu DOFUS, ont écopé d’une peine d’emprisonnement avec sursis et mis à l’épreuve, et se sont vu obligés d’indemniser Ankama à hauteur totale de 250 000 euros. Quant à la société Alyson Reeves, elle a dû débourser 88 millions, dont 85 millions de dommages et intérêts, pour avoir installé un serveur privé World of Warcraft. Récemment encore, les propriétaires du serveur Nostalrius ont dû aussi fermer rapidement. Ils avaient réussi à créer une véritable alternative aux serveurs officiels de World of Warcraft et enregistrer 800 000 comptes au total. Généralement, les serveurs privés n’impressionnent nullement les promoteurs légaux de jeu en ligne, mais ces derniers n’hésitent pas à frapper durement ceux à forte potentialité de croissance pour en faire des exemples.

La newsletter à lire absolument!

Découvrez avant tout le monde les dernières nouveautés