Google+, Diaspora, Socl, … Ces réseaux anti-Facebook qui ont échoué

Un nouveau service nommé Ello est annoncé récemment comme un anti-Facebook ou du moins un rival potentiel du réseau. Cependant, ce n’est pas nouveau, d’autres services prétendaient pouvoir vaincre le réseau social numéro 1 de la planète sans pour autant avoir la capacité de le concurrencer. Facebook continue sa montée et compte aujourd’hui plus de 1.3 milliard d’utilisateurs. Retour sur les principaux réseaux qui ont marqués le web ces dernières années et qui ont essayé un jour de battre le site de Mark Zuckerberg.

Diaspora

Diaspora

Diapsora est l’un des projets Anti-Facebook les plus sérieux. Le logiciel propose un système sécurisé et décentralisé favorisant davantage la préservation de la vie privé de ses utilisateurs. Contrairement aux réseaux sociaux existants basés sur des serveurs propriétaires, Diapsora présente un hébergement décentralisé des données à travers un logiciel libre. Lancé en 2010 grâce à une levée de fonds de plus de 600000 dollars sur Kickstarter, Le service a perdu une grande part de son élégance après le décès de l’un de ses fondateurs.

Google+

Google+

Le réseau Google+ est le 2ème essai de Google, après Google Buzz, pour créer un service social. Même si on ne peut pas parler d’un grand échec, Google+ connait, quand même, de très grandes difficultés. Alors qu’il a essayé d’imposer son réseau aux utilisateurs lors de la création d’un compte Gmail, Google compte aujourd’hui diminuer cette tendance en annulant cette obligation et en levant la restriction autrefois imposée sur l’utilisation des noms non réels. Lancé à peine en 2011, Ces nouveaux changements apportés à la plateforme montre que Google a abandonné son réseau social ou au moins opté pour une stratégie moins contraignante pour les utilisateurs de ses services.

Socl

Socl

Microsoft a aussi tenté se chance en essayant de lancer son propre réseau social : Socl. Destiné au début exclusivement pour les étudiants, Socl a était ouvert au grand public en 2012. Le réseau présente presque les même fonctionnalités de Facebook et Twitter, mais se base davantage sur l’image. La plateforme est jusqu’à aujourd’hui en version Bêta et peine toujours à décoller.

Path

path

Avec une relation limitée à 150 amis, Path représente aussi une alternative à Facebook. Le réseau prétend aussi respecter les données personnelles de ses utilisateurs et permet un partage stricte de données avec un nombre limité d’amis. Même s’il n’est pas très connue, l’application compte un bon nombre d’adeptes surtout chez les gens soucieux de leur vie privé.

Unthink

unthink

Opérationnel depuis octobre 2011, Unthink a représenté un Facebook Killer, surtout lors des manifestations : « Occupez Wall street ». Le site social offrait un abonnement en deux versions gratuite et payante sans publicités. Le réseau portait une grande attention au respect des données personnelles des utilisateurs. Malheureusement Unthink est hors ligne depuis avril dernier.

Ne Ratez Plus Aucune Actualité Web

Découvrez avant tout le monde les dernières nouveautés

You have Successfully Subscribed!

Ne Ratez Plus Aucune Actualité Web

Découvrez avant tout le monde les dernières nouveautés